Histoire

HISTOIRE DU LUNETIER L’AMY

L’AMY, lunetier Français depuis 1810

De la lunetterie artisanale française du XIXe siècle à la fabrication industrielle moderne de lunettes de luxe.

La Famille Lamy fait partie des familles qui ont œuvré au développement de l’artisanat de la lunetterie. C’est avec Louis Félix LAMY, né aux Rousses en 1779, que la société voit le jour en 1810.
Dès les débuts, Louis-Félix LAMY développe le commerce de la lunette en réalisant des ventes en Suisse et en Italie, en raison de leur proximité géographique avec le Jura. L’exportation de l’artisanat de la lunetterie connaît ses premiers succès à l’international. En 1879, le petit-fils de Louis-Félix, Auguste LAMY rejoint la société et s’aventure dans l’exportation des montures fabriquées par son grand-père vers l’Australie.
Cette initiative fut un succès et les collections LAMY reçurent un « certificate of award » lors de l’exposition internationale de Sydney et furent distinguées de la même façon l’année suivante à Melbourne.

En 1883, Auguste construit, rue Gagneur à Morez, la première usine moderne dédiée à la fabrication de lunette en France. Cette dernière se situe à l’arrière de la maison familiale et emploie une quinzaine d’ouvriers. Cette nouvelle manufacture est d’autant plus innovante et précurseur qu’elle est la toute première usine électrifiée de Morez, grâce à la construction d’un étang sur les hauteurs qui permet l’alimentation en énergie des machines. C’est ainsi qu’est née la société Auguste Lamy Fils.

En 1900, Auguste LAMY Fils compte une trentaine de salariés. La période des deux guerres força la famille LAMY à suspendre leur activité afin de participer à l’effort de guerre.
Malgré la conjoncture économique et politique, la société se maintient tant bien que mal jusque dans les années 40.

En 1945, pour suivre la voie de son père et de son grand-père, Robert LAMY décide d’intégrer l’Ecole Nationale d’Optique de Morez et entreprend de relancer la société et l’artisanat lunetier familial.

Les deux guerres ayant affaibli la société, Robert LAMY puise dans l’héritage des connaissances familiales et son savoir-faire dans la fabrication de montures de lunettes pour lancer ses propres créations et décide de les livrer lui-même à bicyclette. Les montures de lunettes en plastique découpé et par la suite en métal sont sorties d’usine grâce à un outillage sous-traité. C’est le renouveau de la maison LAMY.
En 1954, Jacques LAMY le frère cadet de Robert rejoint la société. L’entreprise AGUSTE LAMY & Fils emploie alors une quarantaine de personnes.

L’ère de la lunetterie moderne

En 1963, le nom de famille LAMY étant très répandu dans le Jura, pour se différencier des autres entreprises de la région portant le même nom, la société Auguste LAMY & Fils entre temps devenue LAMY se pare d’une apostrophe, L’AMY sera désormais le nom de la société.
L’usine de la rue Gagneur étant devenue trop étroite, de nouveaux locaux sont construits. L’AMY s’installe au 216 Rue de la république à MOREZ en 1964.

Grâce à leur passion et leur savoir-faire familial, les frères Robert et Jacques hissent la société aux premières places de l’industrie lunetière.
Afin de continuer l’essor de leur société et parer au problème de distribution de leurs collections, la société SYGMA est créée en 1965 et installée Rue de Turbigo à PARIS.
Sygma devient par la suite L’Amy Diffusion Lunettes.

En 1970, L’AMY est le numéro 1 français avec une production de 1,2 million de lunettes par an et une part de 75% de ventes à l’export.

En 1978, la filiale L’Amy INC est créée dans le Connecticut, aux Etats Unis, pour accentuer la distribution des collections de lunettes de la maison sur le territoire outre-Atlantique.

En 1981, l’équipe de direction s’étoffe avec l’arrivée de Marc et Hervé LAMY.

En 1989, deux filiales voient le jour, L’Amy SRL à Milan puis L’Amy Australia à Sydney.

Le savoir-faire du groupe L’AMY n’étant plus à prouver dans le secteur de la lunetterie, sa notoriété suscite l’intérêt de marques de renom pour la réalisation de leurs collections optiques et solaires.
En 1981, la société L’AMY signe l’un des tous premiers contrats de création, fabrication et distribution de collections de lunettes sous licence avec la marque LACOSTE. Partenariat qui perdurera pendant 25 ans.
Plusieurs Maisons suivront l’exemple de LACOSTE et choisiront L’AMY pour concevoir leurs collections.

Les années qui suivent sont consacrées exclusivement à la fabrication de lunettes sous licence, avec un travail particulier apporté à la qualité des montures, leur design, leur prix et services. En 2009, un catalogue en ligne est lancé pour être au plus proche du besoin de ses clients.

En 2010, afin de continuer à améliorer la qualité et le soin qui est porté à ses clients, le groupe met en place un service après-vente en ligne avec une livraison des commandes en 24h (pour toutes commandes passées avant 13h30 en semaine).

Aujourd’hui, le groupe L’AMY dispose d’un portefeuille de marques complémentaires reparties sur deux segments : « Couture » et « Lifestyle ». Spécialiste des marques de lunettes sous-licence, L’AMY fait partie des dernières sociétés lunettières françaises encore en activité.

Fière de ses racines et de son héritage Jurassien, la société met un point d’honneur à travailler une partie de ses collections en Made In France, s’inscrivant ainsi en fabricant de lunettes françaises et permettant de répondre aux besoins des opticiens mais également de continuer à faire perdurer son savoir-faire au sein de l’usine de Morez.

DATES CLÉS DE L'AMYGROUP

1810

L’Amy est fondée par Louis Félix LAMY à Morez, berceau de la lunetterie Française. Les premières exportations de lunettes en Italie débutent.

1870

AUGUSTE LAMY développe l’artisanat des pinces-nez et montures.

1879

Exposition Internationale à Sydney.

1883

Construction d’une usine moderne à Morez.

1927

JEAN LAMY devient gérant de la société.

1945

ROBERT et JACQUES LAMY reprennent en main la société au sortir de la guerre.

1970

La production atteint 1,2 millions de montures à l’année.

1981

Le Groupe L’Amy est l’un des précurseurs dans la fabrication de lunettes sous licence.

1984

MARC LAMY rejoint L’Amy SA.

1991

Signature de la licence CHEVIGNON.

1994

L’Amy fait partie des dernières sociétés françaises à avoir des productions 100% Jura.

2003

Signature de la licence KENZO. Relancement de l’activité des licences SONIA RYKIEL et ROCHAS.

2009

Lancement du catalogue de vente en ligne.

2010

SAV en ligne.

2011

Lancement au SILMO des licences LE TEMPS DES CERISES et TED LAPIDUS.

2012

Lancement au MIDO des licences BALMAIN, CERRUTI 1881.
Lancement au SILMO de BALLY.

2013

Lancement au MIDO de la licence MUGLER.

2014

Lancement de la licence Le Temps des Cerises Junior

2015

Le groupe relance les embauches sur le site de Morez et produit 500 000 lunettes en Made in France Lancement de la collection SONIA RYKIEL enfant